La famille des robots sous-marins est en passe de s’agrandir du côté d’Ifremer qui développe avec ECA Robotique un drone capable d’évoluer jusqu’à 6.000 m de profondeur.
Il n’y avait rien sur étagère, à l’exception d’un engin américain spécialisé en cartographie. Pour compléter le travail des Victor 6.000 (engin téléopéré par câble) et Nautile 6.000 (autonome et habité par trois personnes), Ifremer travaille au développement d’un véhicule sous-marin autonome (AUV), un drone capable d’effectuer un certain nombre d’opérations en plus des opérations classiques de cartographie.

Rendu 3D, du véhicule sous-marin autonome (AUV) ultra-profond (© Ifremer / ECA Group / CORAL Project).

« En s’approchant du fond à faible vitesse, et même en stationnaire, il pourra reconnaître précisément les sites et réalisera des photographies de grande précision », ajoute Jan Opderbecke, responsable de l’unité systèmes sous-marin à l’Ifremer de La Seyne-sur-Mer près de Toulon.  1 heure 30 pour atteindre 6.000 m  la suite 

Catégories : DiversVie du Club H3CSR